BALLON THERMODYNAMIQUE

BALLON THERMODYNAMIQUE

BALLON THERMODYNAMIQUE

Le chauffe-eau thermodynamique

ballon thermodynamiqueLes chauffe-eaux thermodynamiques (CET) sont de plus en plus courant, notamment dans le neuf puisqu’ils sont considérés comme une énergie renouvelable et répondent ainsi aux critères de laRT 2012. La production d’eau chaude sanitaire thermodynamique consiste à appliquer le système d’une pompe à chaleur à un ballon d’eau chaude sanitaire.

Principe et performance du chauffe-eau thermodynamique

schema principe chauffe eau thermodynamiqueUn chauffe-eau thermodynamique fonctionne exactement de la même manière qu’une pompe à chaleur, c’est-à-dire qu’il va capter les calories présentes dans l’air (ou dans le sol) pour chauffer l’eau.

Le COP d’un CET est généralement situé entre 2 et 4 et dépend largement d’où se situe la prise d’air. Ainsi, pour être éligible au Crédit d’impôt pour la Transition Energétique (CITE), le COP de l’appareil doit être supérieur à 2,3 et jusqu’à 2,5, selon l’endroit de captage des calories. La méthode de calcul du COP influe également sur les résultats (température d’air, de consigne du ballon, etc.), c’est pourquoi une norme d’essai a été créée : EN 16147 (anciennement la norme EN 255-3). Les produits dont les performances ne mentionnent pas cette méthode sont donc à proscrire (et sont de fait inéligibles au CITE et à la RT 2012).

Configuration et emplacement

Prise d’air ambiant

schema eau chaude sanitaire thermodynamique sur air ambiantLe ballon thermodynamique est situé dans une pièce non chauffée mais isolée, type garage ou buanderie, d’un volume supérieur à 20m3 et capte l’air ambiant directement. Cela permet de ne pas avoir de bruit à l’intérieur. Cependant, le risque est de refroidir de manière trop importante le local où il est situé avec un cercle vicieux : la PAC refroidit l’air, qui lui apporte alors moins d’énergie et la PAC voit ses performances diminuer. De plus, le local n’étant pas chauffé, les pertes par refroidissement du ballon sont importantes. C’est une configuration déconseillée, d’autant que la température peut descendre largement en dessous de zéro et donc faire des dégâts dûs au gel (canalisation d’eau, matériel, etc.).

Prise d’air extérieur

Monobloc

schema eau chaude sanitaire thermodynamique sur air extérieur monoblocLe ballon thermodynamique est situé dans le volume chauffé. L’air est capté de l’extérieur via des gaines. Les pertes par refroidissement sont diminuées, mais les performances sont légèrement moins bonnes qu’avec la prise d’air dans un local isolé. Il y a un risque de gêne auditive. C’est la configuration d’installation recommandée et que l’on trouve le plus dans le neuf. A noter : les CET ne sont pas forcément étanches et peuvent donc pénaliser le test d’étanchéité de la RT 2012.

Split système

eau chaude sanitaire thermodynamique splitLe ballon thermodynamique est séparé en deux modules. La pompe à chaleur est située à l’extérieur et y capte l’énergie contenue dans l’air. Le ballon, situé en volume chauffé, ne sert que de stockage (cumulus). Il peut y avoir une gêne auditive du voisinage et les performances sont dégradées, car les risques que la pompe à chaleur givre sont importants, ce qui impose des cycles de dégivrages via des résistances électriques. Les problèmes de fiabilité sont également plus présents, car la pompe à chaleur est soumise aux intempéries.

Prise d’air extrait

VMC Simple Flux

eau chaude sanitaire thermodynamique sur air extraitLe ballon thermodynamique est situé dans le volume chauffé. Il capte l’énergie de l’air extrait par la VMC Simple Flux. Il y a un risque de gêne auditive, mais des performances largement accrues. Le prix de ce système est sensiblement supérieur aux autres et il faut un debit d’air suffisant pour qu’il puisse fonctionner correctement.

VMC Double Flux

Très semblable à la VMC Thermodynamique dont il est une évolution, le ballon thermodynamique couplé à une VMC Double Flux récupère la chaleur de l’air extrait et produit à la fois du chauffage et de l’eau chaude sanitaire. C’est le tout-en-un de la maison. Cependant, peu de modèles sont disponibles et il y a donc relativement peu de retours sur les performances réelles. Ces dernières ne sont pas forcément plus élevées que celles sur simple flux, puisque le fait de travailler sur 2 régimes de température différents entraîne une diminution du rendement.

Tout est possible

En réalité, tout comme une pompe à chaleur, on peut puiser la chaleur partout où elle est présente, donc dans l’air comme évoqué dans les configurations précédentes, mais également dans le sol ou dans l’eau, avec des solutions géothermiques. Toutefois, les CET géothermiques sont très rares et peu intéressants (pour un particulier). Dans la majorité des cas, ce sera une pompe à chaleur géothermique qui assurera la chauffage et éventuellement l’eau chaude sanitaire en complément.

 

Source : http://conseils-thermiques.org/contenu/ballon_eau_chaude_thermodynamique.php

 

Write a Message

Your email address will not be published.

Enter your keyword